MORAINVILLIERS

Actualités/Actualités

Actualités

Projet à l’étude : regroupement des communes de Morainvilliers et Orgeval

Fabienne Devèze et Jean-Pierre Juillet ont initié une démarche en vue de créer une commune nouvelle. Un appel d’offres concernant les modalités de mise en oeuvre a donc été lancé et le groupement Mazar/Frèche a été retenu.

Les communes de Morainvilliers et d’Orgeval, toutes deux anciennement membres de la communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine, ont rejoint la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise à sa création au 1er janvier 2016.

Aujourd’hui, les maires des deux communes souhaitent franchir une nouvelle étape de coopération en étudiant la création d’une commune nouvelle, afin de renforcer les habitudes d’étroites collaborations déjà établies de longue date : participation au syndicat intercommunal de petite enfance pour la réalisation et la gestion d’un multi-accueil situé à Orgeval, ainsi qu’au syndicat intercommunal de la gestion du Ru d’Orgeval et au SIVOM de Saint-Germain-en-Laye, sans oublier la participation à plusieurs groupements de commandes intercommunaux déjà instaurés : transports occasionnels, repas scolaires...

Pour autant, cette évolution n’est pas anodine, ni uniquement institutionnelle. Créer une nouvelle commune signifie notamment :

- Construire un projet politique fédérateur à l’échelle du nouveau territoire qui devra tenir compte de l’historique et des équipements et services mis en oeuvre par les communes d’origine

- Evaluer la faisabilité de ce projet au plan organisationnel, de la gouvernance et des finances, tout en harmonisant la fiscalité

- Mutualiser les moyens et ressources : ce qui prendra du temps alors que la fusion peut générer des coûts supplémentaires dans un premier temps

- Impliquer les habitants et les élus dans la démarche engagée afin que la décision finale, quelle qu’elle soit, soit acceptée.

Phasage de l’étude : Phase 1 : état des lieux

                              Phase 2 : Conséquences de la fusion

                              Phase 3 : Proposition d’évolution possible pour le nouvel ensemble 

Seule la phase 1 sera traitée par l’équipe municipale actuelle.

 

Mot du Maire de Morainvilliers, Fabienne DEVEZE

Morainvilliers et Orgeval : pourquoi étudier une commune nouvelle ? 

Les Morainvillois et les Orgevalais sont très attachés à leur commune ; donc entendre parler de commune nouvelle peut froisser ce sentiment d’appartenance que nous éprouvons tous. Alors pourquoi ? 

Plusieurs constats s’imposent à nous depuis quelques années ! En premier lieu, la volonté de réduire voire, soyons fou, d’éradiquer le déficit de la France a amené les gouvernements successifs à réduire les dotations de l’Etat au profit des collectivités territoriales et notamment des communes, avec des degrés divers, certes, mais cette réduction est considérable et réduit nos moyens d’action. 

En second lieu, la géographie des compétences a été largement bousculée, réduisant là aussi les domaines de compétence des communes.

De plus, depuis des décennies, Orgeval et Morainvilliers se sont associées pour mener ensemble toutes les actions que leur taille respective ne leur permettait pas de faire, ou pas de manière satisfaisante que ce soit par des syndicats intercommunaux, des groupements de commande, des collaborations diverses… 

Par ailleurs, agir de manière réfléchie, a toujours été préférable que de subir. C’est pourquoi il nous a semblé qu’il était de notre responsabilité d’étudier l’impact, les risques, les opportunités d’une commune nouvelle de taille humaine, sur nos services, notre développement, notre qualité de vie.

Bien sûr, on peut toujours trouver des motifs pour remettre à plus tard ce qui nous bouscule. Et nous n’esquiverons pas les sujets sensibles, développement de l’habitat, logements sociaux, maintien et/ou développement des commerces de proximité, intercommunalité…

Nous partagerons avec les conseillers municipaux et la population les résultats de cette étude sans préjuger des décisions qui seront prises.

 

Mot du Maire d’Orgeval, Jean-Pierre JUILLET

La démarche que nous entreprenons est pour nous l’occasion de réfléchir au devenir de notre territoire, face aux questionnements qu’impose notre environnement, par exemple la réduction des aides de l’État, ou l’extension de notre intercommunalité, qui réduit nos domaines d’interventions.

Devons-nous rester seul ou construire à deux ?

Certes nous revendiquons notre esprit village et sommes fiers de notre appartenance à cette belle cité. Pour autant, nos échanges avec Morainvilliers sont quotidiens et recouvrent nombre de secteurs tels que : la vie associative, les commerces, les syndicats intercommunaux, l’appartenance à une même communauté urbaine.

Nous devrons dans l’avenir, continuer à amplifier les services à nos concitoyens.

De multiples sujets seront traités, débattus. Si des incompréhensions apparaissent, elles ne doivent pas nous rebuter. Se rassembler ne veut pas dire disparaître, mais nous enrichir mutuellement.

C’est ce vivre ensemble qui nous motive et transcende nos interrogations légitimes.

Bien entendu, rien ne sera arrêté par un cercle restreint d’élus et une pédagogie adaptée devra accompagner notre action. A terme, vous déciderez.