MORAINVILLIERS

Découvrir Morainvilliers - Bures/Histoire

Histoire

La commune de Morainvilliers semble tirer son nom des petits cours d’eau qui y prennent leur source. Morainvilliers constitue à l'origine une seigneurie dont le château, situé non loin de l'église, a aujourd'hui disparu. Au XIVème siècle, les seigneuries de Morainvillier et de Maule sont associées par un mariage, et les barons de Maule portent alors le nom de la famille de Morainvillier. Ces deux terres sont attribuées en 1639 à Claude de Bullion, surintendant des Finances et Garde des Sceaux, puis à ses enfants. Avant la révolution de 1789, Morainvilliers faisait partie du Marquisat d’Ecquevilly et de la Prévôté de Saint-Germain-en-Laye. De 1701 à l’an cinq de la République la commune appartenait au district dénommé la Montagne du Bon Air. Puis enfin, en 1797, elle fut réunit au Canton de Poissy. En 1843, Bures et Morainvilliers forment désormais une seule commune, partagée par le vallon du ru d'Orgeval et la route de Quarante Sous. (cf. Bures).

Bures

Bures se situe à 3 kilomètres de Morainvilliers, de l’autre côté de la route des route des Quarante Sous. Pourtant d’après certaines données des archives de Marly-le-Roi, le hameau n’aurait pas été situé au même endroit. Il se trouvait plus près d’Orgeval et fut détruit au XIVème siècle par l’orgueil du Prince Noir le fils d’Edouard III d’Angleterre. Quelques vestiges le long de la route Nationale pourraient appartenir au hameau. Au XVIIème siècle, les habitants du hameau revendiquèrent une appartenance à l’un des deux villages Orgeval et Morainvilliers. Etant à mi-chemin des deux des inconvénients persistaient. Par une ordonnance Royale du 27 juin 1843, Bures fut rattaché à la commune de Morainvilliers.

Blason

BlasonBlason

Depuis 1987, Morainvilliers-Bures possède de nouvelles armoiries dont le dessin et la composition ont été réalisés par Mireille LOUIS, artiste héraldite. Rappelons que l’ancien blason de Morainvilliers figure dans l’armorial de chefs-lieux de cantons des communes de Seine-et-Oise, Tome III, paru en 1959, il a été dessiné par l’artiste héraldiste Robert LOUIS, et adopté par la commission d’héraldique de Seine-et-Oise. Dès 1946, Robert LOUIS avait échangé une correspondance avec l’abbé Jean BELLET, curé de Morainvilliers, qui s’était intéressé aux armes sculptées en pendentif dans le chœur de l’église de Morainvilliers. Elles représentaient : un écu écartelé aux armes de deux familles : « aux 1 et 4 d’argent à 9 merlettes de sable, posées 3, 3, 2 et 1 (Morainvilliers) et parti d’argent et de gueules à la bordure de sable chargée de 10 besants d’or (Maule) ». Les armes de Morainvilliers sont aussi gravées sur le sceau de Jehan de Morainvilliers, écuyer, daté de 1488, (conservé aux Archives Nationales : D.D.2961) et sur le blason situé au pied de la statue de la Vierge dans l’église. Il convenait donc d’unir les armes des deux familles, et de symboliser l’association de Bures à Morainvilliers, par la « Croix de l’Orme » située à Bures. Celle-ci « brochant » sur la partition. Les ornements extérieurs : châtaignier, vigne et framboisier évoquent les cultures de la commune.