MORAINVILLIERS

Découvrir Morainvilliers - Bures/Quelques sites en images

Quelques sites en images

Château de Bures

Avant la Révolution, le propriétaire de ce château est Henri Gonse, Secrétaire du Conseiller d'État Guyot et intendant des armées du roi. Le château est ensuite acquis par le comte Davidor vers 1830, puis par la famille Geoffroy et par Mme Withcomb.

Château de Bures

Château de Benainvilliers

Le parc du château aurait été tracé par Lenôtre, jardinier du roi. Au XVIIIe siècle, le château appartient à la famille Ridel de Plainesevette. En 1823, par testament, Anne de Plainesevette le cède à la famille Robineau d'Ennemont.

Château de Bénainvilliers

Château de Morainvilliers

Au XVIe siècle, le domaine de Romainville est englobé dans la propriété du château seigneurial. Il appartient à Philippe Rameau en 1796, puis au baron Jean Charles Davilliers, régent de la Banque de France, qui meurt en 1846.

Château de Morainvilliers

Croix de l'Orme

Il existe plusieurs sortes de croix : les croix de village, proches de l'église, les croix de cimetières, les croix de limites ou de bornage, les croix de missions et les croix de chemins et de carrefours.

Croix de l'Orme

L’Eglise Saint-Léger

L'église Saint-Léger est donnée en 1083 à l'abbaye du Bec-Hellouin par le comte de Meulan. Le clocher est descendu et remonté, et la nef est diminuée de longueur, ce qui oblige à reporter le portail occidental sur le côté.

L’Eglise Saint-Léger

Nef latérale

En 1787, il faut bâtir un mur de refend entre les deux vaisseaux de la nef à cause d'un pilier défaillant. Anne de Plainesevette, châtelaine de Benainvilliers, en pose la première pierre. Cette pierre gravée est désormais fixée sur le mur occidental, à l'intérieur de l'église.

Nef latérale

Ancien presbytère

Située au chevet de l'église, cette maison sert de presbytère jusqu'à la Révolution. Vendue comme bien national, elle est achetée par M. Mignot et remaniée au cours du XIXe siècle. Comme il n'y a plus de presbytère, une autre maison est offerte en 1820 par mademoiselle de Plainsevette, du château de Bénainvilliers.

Ancien presbytère

Four à briques

Découvert et restauré par l'actuel propriétaire, ce four servait autrefois à la cuisson des briques et des tuiles. C'est une grande cahute à deux niveaux dont la partie supérieure est arrondie. Ses murs épais sont garnis, à l'intérieur, de terre réfractaire.

Four à briques